Fabrice Mathieu
Designer, Décorateur événementiel, Fleuriste.

Créateur au travers d’une marque éponyme pour présenter
un concept innovant dans la manière d’offrir des fleurs.

D’où venez vous ?

J’ai grandi dans un petit village dans l’Est de la France en pleine campagne au cœur d’une maison qui avait tout le caractère d’être une ferme. Mon besoin de découverte m’a fait rapidement voyager pour en savoir davantage sur le monde dès que j’en ai eu la possibilité. J’affectionne beaucoup ma terre natale. Je suis né là-bas mais je me suis découvert ailleurs alors si je dois répondre, je viens d’un peu de chaque endroit où je suis passé.

Si vous deviez vous définir ?

Je pense que je porte bien mon prénom. J’ai découvert que Fabrice vient du latin « Faber » qui signifie « artisan, fabricant », cela me caractérise assez bien. J’aime ce qui a du sens et donner du sens à ce que je fais. Dans tout ce que je réalise, je m’efforce que ce soit toujours pour améliorer le quotidien tout en étant esthétique. Plutôt simple de nature mais exigeant. Sensible aux détails en tout genre, observateur avec un sens très personnel de l’analyse. dans l’ensemble je dirais que je suis créatif, épicurien, empathique, généreux et parfois lunaire.

D’où vous vient cette passion pour les fleurs ?

Je ne sais pas exactement d’où me vient réellement cette passion. J’ai l’impression que c’est en moi et ça l’a toujours été. Les premières choses que j’ai pu découvrir en détails furent le monde végétal, les plantes, les fleurs… J’ai toujours été fasciné par sa richesse, sa fragilité et sa capacité à me surprendre, c’est indéfinissable. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours pris le temps de l’observer. Mon goût d’en savoir davantage m’en a fait connaître encore plus, l’étendue de la palette de couleurs, le graphisme, les textures, les formes, les possibilités, Il est vrai que la maison familiale était arborée et toujours très fleurie. Son environnement a probablement éveillé mes sens.

Pourquoi avoir cette idée de mettre des fleurs dans des coffrets ?

L’idée ne m’est pas venue subitement. Après avoir travaillé plusieurs années dans l’univers professionnel des fleurs, j’ai vu évoluer considérablement la façon de les offrir.

Ma dernière expérience en tant que directeur artistique dans un hôtel de luxe parisien m’a permis de mieux comprendre les attentes et les envies des personnes qui veulent offrir des fleurs.

Les fleurs véhiculeront toujours pour moi la délicatesse, la simplicité et la poésie mais aussi quelque chose d’insaisissable qui se doit d’être contemplé avec émerveillement comme un bijou éphémère.

Il n’est évidemment pas courant de voir des bouquets ou une rose protégés dans une boîte, je souhaitais sacraliser ce qui me tient le plus à cœur et leur capacité à transmettre les sentiments. J’ai voulu ajouter, au plaisir de recevoir des fleurs, tout le rituel de découverte et éveiller tous les sens, pour faire de ce présent une expérience de découverte unique tout en alliant le côté pratique d’avoir ce qui permet de les conserver.

Expliquez-nous ce concept ?

Le concept était de créer avant tout un contenant qui puisse à la fois accueillir les fleurs mais également tout ce qui puisse les entretenir, comme si elles étaient dans un vase, afin d’éviter à la personne qui les reçoit d’avoir l’embarras de s’en occuper, qui parfois n’est pas toujours aisé.

Au delà du côté pratique, il fallait aussi quelque chose de très esthétique et technique. L’idée était d’avoir une boîte qui s’ouvre telle une fleur qui s’épanouit. Un travail en étroite collaboration avec un professionnel du packaging de luxe a permis d’aboutir à un objet qui répond à toutes ces attentes. Cette innovation, selon une idée originale personnelle, se devait d’être protégée et a donc été déposée à l’Institut National des Protections Industrielles (INPI).

Pour sa conception, des matériaux nobles tels que le bois et le papier pour un souci écologique, ont été choisis. L’idée était, également, de pousser l’expérience de découverte à son maximum, avec une surprise à chaque étape afin de mettre tous les sens en éveil.

La curiosité est mise à l’honneur. La boîte est fermée grâce à un ruban de satin sérigraphié inédit avec une phrase poétique écrite par mes soins évoquant les sentiments et le secret de la boîte. Une fois le couvercle soulevé, les côtés de la boîte claquent et se plaquent pour laisser s’épanouir une rose ou une composition. L’emballage se métamorphose et devient accessoire à son contenu. Le parfum signature se libère, diffusant les senteurs naturelles d’une boutique de fleurs. Pour finir, niché au creux de la présentation, un petit carton tel un billet doux, délivre un message privé.

Le goût n’est pas encore sollicité mais j’y songe…

Pourquoi cette idée de mettre du parfum dans les coffrets ?

J’ai été fleuriste plusieurs années dans différents lieux. Ce qui m’a toujours étonné, est que chaque matin et quelque soit la saison, à mon arrivée dans la boutique, ou même chez d’autres fleuristes d’ailleurs, il y avait toujours ce même parfum naturel. Un mélange de différentes odeurs que j’ai voulu restituer dans un parfum pour retransmettre à l’ouverture de la boîte, cette sensation de pousser la porte d’une boutique et d’éveiller ce souvenir qui marque forcément l’esprit.

Des recherches approfondies m’ont été nécessaires pour restituer ce mélange de feuilles vertes froissées, la mousse fraîche, les boutons de fleurs tendres et cette odeur de terre humide.

Le nom « En Brassée » évoque la tendresse et le contact proche des éléments de la nature.

Avez-vous une fleur préférée ?

Demandez à un artiste peintre s’il a une couleur préférée ? Je ne peux pas répondre à cette question. Je n’ai d’a priori pour aucunes d’elles, je les aime toutes. Chacune, a sa forme, sa couleur, son parfum ou bien d’autres qualités et il y a toutes celles que je ne connais pas encore et qu’il me tarde de découvrir.

Qu’est ce qui vous inspire ?

Je puise l’inspiration partout comme beaucoup de personnes qui créent, je suppose.

Ma plus grande source est évidemment la nature, les atmosphères du petit matin au soleil couchant, la nuit, le temps, les lieux chargés d’histoire, la petite maison de campagne, les châteaux, la mode, les cultures, les matières, les personnes que je rencontre… La beauté est partout ! Tout peut être inspiration même quelque chose d’insignifiant ou de quelconque peut s’avérer être un modèle.

Votre parcours professionnel vous a permis de toucher différents domaines, pourriez-vous nous en dire d’avantage ?

Je n’ai pas eu la chance de pouvoir suivre le parcours scolaire que j’aurais souhaité. Avec le recul, je trouve que finalement ça été mieux ainsi, cela m’a permis d’apprendre beaucoup de choses dans domaines différents qui sont finalement très complémentaires. L’école hôtelière pour commencer, qui n’était pas un choix personnel mais qui s’est révélée être une école de la vie. Le niveau dans lequel j’étais m’a permis d’acquérir les bonnes manières, l’art de recevoir, les connaissances culinaires et bien d’autres. Mon goût et le besoin de créer m’ont orienté à la fin de ces études vers une formation de décorateur de spectacle. J’ai exercé dans différents établissements. J’ai également travaillé chez différents fleuristes qui m’ont valu en 2002 d’être présenté au concours des fleuristes d’Ile de France alors que j’étais autodidacte. Quelques temps après, une grande enseigne de la jardinerie m’a proposé de devenir leur décorateur et créateur d’ambiance. Toutes ces expériences m’ont donné des envies d’espace et de liberté. J’ai donc décidé de m’installer en Bretagne pour ouvrir ma propre boutique. J’ai eu, ainsi, l’occasion d’exercer mon métier de fleuriste et de décorateur pour des événements au sein d’un magnifique château pour des réceptions haut de gamme. La vie parisienne me manquait cependant, comme si la mission de mettre de la nature au sein de la ville m’avait été donnée. Ma plus récente expérience, en tant que Directeur artistique de la boutique de roses d’un hôtel de luxe rue St Honoré à Paris, a été la plus complète et regroupe toutes mes expériences passées. Elle m’a, d’ailleurs, inspiré ce beau projet.

Souhaitez-vous créer d’autres choses par la suite ?

J’ai déjà de futurs projets et des idées à concrétiser, à suivre…

Updating…
  • Votre panier est vide.